Le service d'impression myPrint fait peau neuve

© 2021 EPFL / Alain Delaloye

© 2021 EPFL / Alain Delaloye

De nouvelles imprimantes multifonctions sont en cours d'installation à l'EPFL, ainsi qu’une mise à niveau des infrastructures du service d’impression. Ce renouvellement, débuté en juin 2021, permettra notamment d’avoir des imprimantes plus performantes et moins gourmandes en énergie.

Le campus EPFL compte aujourd’hui 210 imprimantes du service myPrint, accessibles pour tous les usagers qu’ils soient étudiants, collaborateurs ou visiteurs. Ce service a récemment fait peau neuve. Depuis la mi-août, un nouveau logiciel de gestion a été mis en place. L’interface qui permet de consulter son compte myPrint et son solde de crédits n’a pas changé. Par contre, si vous utilisez un Mac, les fonctions d’impression doivent désormais s’effectuer sur l’ordinateur lui-même et ne peuvent plus se modifier sur l’imprimante.

Les imprimantes vont également être renouvelées. «Depuis début juin, une centaine d’appareils ont déjà été remplacés, indique Catherine Cornaz, informaticienne – responsable, avec Laurent Durrer (responsable technique), du service myPrint. D’ici au mois de novembre, nous aurons 214 nouvelles imprimantes réparties sur les campus d’Ecublens, Genève et Neuchâtel.»

Amélioration des performances

Ce nouveau modèle d’imprimante multifonction a l’avantage d’être plus performant, avec une rapidité de 60 pages par minute, avec une plus grande contenance des bacs de papier (4’500 feuilles) et un écran de contrôle complètement tactile. La qualité de la numérisation est améliorée (vitesse, qualité et détection du format). De nouvelles fonctions comme la conception de livrets pliés et agrafés en A4 et A5 et une option d’agrafage “éco”, qui relie le papier par pression plutôt qu’avec des agrafes métalliques (jusqu’à 10 feuilles), vous seront également proposées.

«Auparavant, nous avions opté pour des modèles couleur et d’autres en noir et blanc, ajoute-t-elle. Certains avec une grande autonomie de papier, d’autres pas. Dorénavant, tous les nouveaux modèles seront identiques, ce qui facilite grandement la gestion, ainsi que le remplacement des pièces de rechange et des toners.»

Économie d’énergie

Ce renouvellement du parc d’imprimantes permettra d’effectuer des économies d’énergie conséquentes. «Les appareils actuels ont été installés en 2016 pour les plus anciens. Dans les nouveaux modèles, des améliorations techniques comme un mode veille amélioré et une température de fonctionnement plus basse nous permettront d’éviter la consommation de 8’067 kWh/année, ce qui représente une économie de 1’702 francs par an. Cela correspond à 1’464 tonnes d’émission de CO2 évitées tous les ans !», se réjouit Catherine Cornaz.

Pour Rafael Corvalán, Directeur du domaine des systèmes d'information de l’EPFL, les enjeux de ce renouvellement sont doubles: «La gestion du parc d’imprimantes doit optimiser deux aspects: l’utilisation et la maintenance. Le remplacement du parc répond parfaitement à ces deux aspects, avec d’une part des imprimantes plus fiables, plus rapides et avec plus de fonctionnalités, et d’autre part une maintenance plus simple et une efficience nous permettant d’économiser environ 75% d’énergie par rapport aux anciens modèles.»



Images to download

© 2021 EPFL / Alain Delaloye
© 2021 EPFL / Alain Delaloye
Le nouveau modèle d’imprimante Canon iR ADV DX C5860. © 2021 EPFL
Le nouveau modèle d’imprimante Canon iR ADV DX C5860. © 2021 EPFL

Share on