Actualités

La spin-off Lunaphore lance son premier produit sur le marché

Le dispositif de tests de détection rapide pour le cancer de la spin-off Lunaphore arrive sur le marché européen© 2019 EPFL

Le dispositif de tests de détection rapide pour le cancer de la spin-off Lunaphore arrive sur le marché européen© 2019 EPFL

Le premier test de détection rapide du cancer mis au point par Lunaphore, spin-off de l’EPFL, arrive sur le marché. Il a obtenu le marquage CE et sera disponible dans la plupart des pays européens.

Issu d’un travail de doctorat de l’EPFL, le test d’analyse et de classification des tumeurs mis sur le marché aujourd’hui par la spin-off Lunaphore permet de gagner en rapidité et en fiabilité. Le système, basé sur la microfluidique, est destiné aux laboratoires de recherche, aux entreprises pharmaceutiques, et aux hôpitaux.

De plusieurs heures à quelques minutes pour obtenir les résultats

Le LabSatTM permet de faire passer de quelques heures à quelques minutes le temps nécessaire pour déterminer le type de tumeur après une biopsie. Il est le premier produit à atteindre le marché depuis la création de Lunaphore en 2014.

La technique la plus couramment utilisée pour spécifier un cancer est l’immunohistochimie (IHC). Elle permet de déterminer la présence de biomarqueurs propres à certains types de tumeurs sur un échantillon de tissu. Ce dernier est coloré avec des anticorps marqués - produisant une coloration tissulaire visible au microscope - qui signalera la présence et la localisation de biomarqueurs spécifiques à certaines tumeurs. Cela peut prendre plusieurs heures.

Le dispositif mis au point dans les salles blanches de l’EPFL puis développé par la spin-off Lunaphore permet une coloration de haute précision des tissus, avec une réduction drastique des temps d'incubation des réactifs. Les résultats apparaissent 10 à 30 minutes plus tard.

L’entreprise implantée au parc d’innovation de l’EPFL a levé 11,3 millions de francs, dont 5,3 en août 2018 et a obtenu de nombreux prix nationaux et internationaux comme Venture Kick, le prix PERL, Venture, Venture Leaders, ou encore Science for Life.

Photo: Ata Tuna CIftlik, CEO de Lunaphore, dont le travail de doctorat à l'EPFL a servi de base au dispositif aujourd'hui commercialisé par la spin-off.