Partager: 

24.11.17 - Le 21 novembre dernier à l’occasion du Digital Day, le robot «social» du Laboratoire d’intelligence visuelle pour les transports faisait partie des VIP.

A l’initiative de DigitalSwitzerland, le 21 novembre dernier un «train du digital» a sillonné le pays, de Genève à Saint-Gall. Son objectif: montrer aux habitants l’importance de la numérisation à travers ses apports. Plusieurs laboratoires de l’EPFL, avec l’appui du Centre de Transport, étaient à bord et notamment le tout nouveau Laboratoire d’intelligence visuelle pour les transports (VITA) du professeur Alexandre Alahi.

Son petit robot est capable de reconnaître une personne et de la suivre ensuite pour l’aider dans ses déplacements, par exemple de l’entrée de la gare à son train. Doté d’une intelligence artificielle, le petit robot s’attelle à apprendre les comportements humains, afin que ses actions soient les plus naturelles possible. Une meilleure compréhension des interactions humaines par l’intelligence artificielle est un des objectifs du laboratoire VITA. Dans le train du digital, les chercheurs ont fait sensation devant la présidente de la Confédération, Doris Leuthard, et les dirigeants de grandes entreprises nationales telles que les CFF, Ringier, La Poste, UBS ou Credit Suisse.

Avec ses vitres novatrices, résistantes et offrant une très bonne isolation thermique, tout en permettant de téléphoner sans coupure de réseau, le Laboratoire d’énergie solaire et de physique du bâtiment (LESO-PB) a également séduit les VIP.

Partager: