Share: 

10.03.17 - La Suisse participe au Solar Decathlon 2017, une compétition universitaire mondiale de construction durable, organisée par le Département américain de l’énergie. La Swiss Team y concourt avec le NeighborHub, un lieu initiateur de changements sociaux et écologiques. Landolt & Cie est le deuxième partenaire Diamond du projet.

Le Solar Decathlon est un concours mondial interuniversitaire fondé en 2002 aux États-Unis. Il consiste à concevoir et construire en 18 mois une habitation uniquement alimentée par de l’énergie solaire. Depuis 2015, une équipe suisse se prépare au Solar Decathlon 2017 qui aura lieu du 5 au 15 octobre à Denver, Colorado (Etats-Unis). La Swiss Team est composée d’une cinquantaine d’étudiants de quatre écoles : l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), la Haute Ecole d’ingénierie et d’architecture de Fribourg (HEIA-FR / HES-SO), la Haute Ecole d’art et de design de Genève (HEAD / HES-SO) et l’Université de Fribourg (UNIFR), toutes alliées sous la bannière commune du Swiss Living Challenge.

Un espace multifonctionnel…

L’équipe suisse construit une maison de quartier initiatrice de changements et intégrable dans différents milieux urbains. Nommé NeighborHub – que l’on peut traduire par cœur du voisinage – cet espace a pour but de faire converger les habitants d’un quartier et d’imaginer avec eux des solutions pour consommer moins et mieux. Sept thématiques sont abordées : l’énergie, la mobilité, les matériaux, la biodiversité, la nourriture, la gestion des déchets et la gestion de l’eau. Les habitants pourront bénéficier de conseils, d’activités interactives et de conférences autour de ces thématiques. Le NeighborHub est d’ailleurs conçu architecturalement parlant pour pouvoir s’adapter à tous ces moments de partage avec un grand espace multifonctionnel.

… qui communique

L’intérieur du NeighborHub est composé d’une zone tempérée, la skin, au centre de laquelle se trouve un espace chauffé, le core. Ces deux parties sont divisées en quatre modules : un local technique, une cuisine, une salle de bain avec une toilette sèche séparée et un espace privatif avec chambre à coucher. Maison destinée au partage, les murs, mais également les meubles et d’autres surfaces parlent aux occupants avec des mots imprimés et toute une signalétique spécialement imaginée pour le projet. « Nous avons inventé des phrases accrocheuses, qui renseignent les visiteurs sur les fonctionnalités du NeighborHub pour qu’ils puissent s’approprier rapidement les lieux. Un code couleur et des illustrations complètent cet habillage vivant et informatif de la maison. », explique Flavia Viscardi, l’étudiante dont la mission est de faire communiquer la construction.

Une enveloppe solaire et végétalisée

Conformément aux exigences de la compétition Solar Decathlon, des panneaux photovoltaïques sont installés à l’extérieur du NeighborHub pour lui fournir toute son énergie. Cependant, ces panneaux ne sont pas fixés sur le toit comme il est commun de faire : ce sont les façades et les portes qui servent de support aux panneaux solaires et thermiques. Ces surfaces sont recouvertes de cellules photovoltaïques ainsi que de panneaux en polycarbonate opaque et en acrylique transparent. « La maison dispose aussi de serres verticales et d'un système aquaponique qui permet de cultiver fruits et légumes au-dessus d’un bassin de poissons. », ajoute Axelle Marchon, étudiante qui coordonne l’équipe en charge de l’architecture.

Un cycle de l’eau fermé

La toiture est, quant à elle, en partie végétalisée. Son centre a pour fonction de récolter les eaux de pluie. Comme le tri des déchets, les eaux du NeighborHub sont séparées en plusieurs catégories. L’eau de pluie récoltée par le toit est utilisée pour certains appareils ménagers, sa faible teneur en minéraux limitant leur entartrage. L’eau usée provenant de ces appareils ménagers, de la douche et des éviers, appelée eau grise, est traitée par un processus de phyto-épuration : l’eau est filtrée et purifiée par des roseaux poussant à la surface de différentes strates de gravier. Les eaux noires, provenant des toilettes classiques, n’existent pas dans le NeighborHub, car le bâtiment est équipé de toilettes sèches. « Le compost ainsi récolté permettra d’alimenter les cultures autour du NeighborHub et sur le toit. La boucle est bouclée ! », explique Camilla Wiseman qui a conçu avec ses collègues étudiants tout le système hydraulique.

Des pièces en bois transportées par voie marine

Le caractère international de la compétition Solar Decathlon soumet le projet à un compte à rebours très serré : une fois la maison construite, elle sera, dès le 11 juin, désassemblée et devra traverser l’océan Atlantique en bateau pour atteindre les lieux de la compétition, un voyage qui restreint le temps imparti pour les deux seules équipes du continent européen. Cet aspect logistique capital ayant été pris en compte depuis le début du projet, le NeighborHub est donc constitué de modules calibrés à la taille des containers dans lesquels il sera embarqué. Les modules sont entièrement constitués de bois, un matériau léger et à bilan carbone positif. « Arrivés sur le site du concours à Denver au Colorado, ces modules préfabriqués seront assemblés comme une construction "lego". », commente Matias Cesari, l’étudiant qui chapeaute le chantier.

Une maison pas comme les autres

Le concours Solar Decathlon se base au départ sur des scénarios d’habitation traditionnels, soit la maison unifamiliale avec voiture, pour proposer des solutions au niveau énergétique et environnemental. Mais, la villa individuelle est-elle vraiment en accord avec les impératifs sociaux et environnementaux actuels ? « Le NeighborHub répond aux critères de la compétition tout en – et c’est un choix courageux – proposant une nouvelle manière d’habiter, collective et environnementale, à l’échelle du quartier. », expose Marilyne Andersen, Doyenne de la Faculté ENAC de l’EPFL et responsable académique du projet.

Des partenaires en diamant, durables et de qualité

Le projet Swiss Living Challenge ne sortirait pas des salles de cours sans le soutien considérable des partenaires qui offrent une contribution financière, mais également leur expertise.

La Ville de Fribourg a rejoint les partenaires institutionnels. La banque Landolt & Cie SA, fidèle à sa tradition d'engagement en faveur de l'innovation en Suisse et de l'environnement, est alliée du projet depuis ses origines.

Partenaire privilégié et naturel de l'EPFL au travers de la Chaire Landolt & Cie, et par sa longue collaboration avec cette dernière, la banque Landolt a décidé d’intensifier son engagement en devenant partenaire Diamond aux côtés de Groupe E, qui suit ce projet avec beaucoup d’enthousiasme et d’apport de compétences.

Groupe E a ainsi apporté son soutien aux étudiants durant toutes les phases du projet au niveau technique, du concept initial, en passant par les schémas d’exécution et la réalisation de l’installation pour laquelle des apprentis de la société prêtent main forte. Les spécialistes de la société les ont conseillés pour faire les meilleurs choix au niveau de la production d’énergie renouvelable, des installations électriques, du chauffage, de la domotique ou encore de l’enveloppe du bâtiment.

Le NeighborHub pourra être librement visité le 10 juin 2017 lors d'une journée Portes ouvertes.

Tous les partenaires du Swiss Living Challenge et plus d’informations sur : http://www.swiss-living-challenge.ch.

Authors:Clarisse Aeschlimann, Alexandra WaltherSource:Mediacom
Share: