Partager: 

15.06.16 - Des scientifiques de l'EPFL développent leur concept de bâtiment intelligent qui s'adapte à votre mode de vie, en vous permettant de contrôler vos préférences. C'est "l'internet des objets" qui doit assurer le contrôle de votre consommation globale d'énergie, en connectant ensemble tous vos appareils.

Oubliez-vous d'éteindre les lumières lorsque vous quittez une pièce ? Avez-vous jamais oublié d'éteindre la cuisinière... ou redouté de ne pas l'avoir fait ? Ne serait-il pas agréable de ne pas à avoir à y penser – tout en restant respectueux de l'environnement ? Aimeriez-vous vivre dans un immeuble qui s'ajuste sur votre style de vie ?

Si vous êtes en marche vers la société à 2000 watts, ou simplement soucieux d'éviter un incendie, alors vous pourriez être intéressé par la manière dont des scientifiques de l'EPFL utilisent l'internet des objets. Il s'agit de connecter des appareils pour contrôler leur consommation d'énergie globale, afin de rendre votre quotidien un peu plus intelligent - énergétiquement s'entend.

L'internet des objets est un réseau d'objets intelligents qui peuvent être contrôlés ensemble en vue d'une consommation d'énergie optimale. Ces dispositifs connectés, qui peuvent aller des appareils domestiques au système de chauffage, sont enrichis de capteurs et de composants électroniques qui relaient l'information sur la manière dont vous et votre immeuble consomment l'énergie. Le concept date de quelques années déjà, alors quoi de neuf 

Maher Kayal et son équipe à l'EPFL utilisent l'Internet des Objets pour redéfinir le concept d'immeuble intelligent, en plaçant le confort de l'utilisateur au centre du système. Vous, l'utilisateur, pouvez contrôler votre propre confort – température, humidité, éclairage – en faisant une balance attentive entre la quantité d'énergie que vous consommez, et celle qui est disponible sur le réseau. Leurs résultats sont publiés dans les Krakow Conference Proceedings «International Conference on Control, Communication and Signal Processing EBCCSP».

Leur concept d'immeuble intelligent repose sur trois composants. Le premier consiste en des composants électroniques qui devraient être intégrés dans tous les appareils et toutes les prises électriques de l'immeuble - soit dans tout ce qui requiert du courant, comme la cuisinière. L'électronique rend chaque appareil intelligent en implémentant un contrôle à distance, mais aussi en collectant des données sur la manière dont vous utilisez un appareil spécifique. Le deuxième composant est l'interface utilisateur, avec un mécanisme d'apprentissage incorporé: l'interface vous permet de contrôler votre appareil, et la partie logicielle apprend sur vos habitudes de consommation d'énergie et vos préférences. Le troisième est le bâtiment lui-même, considéré dans son ensemble: comment interagit-il avec l'environnement et les besoins en énergie pour une gestion intelligente du réseau.

Pour illustrer le concept, Maher Kayal et son équipe ont construit un mur de démonstration équipé de de lampes et de prises intelligentes. Le chercheur s'identifie lui-même en plaçant sa carte d'identité sur le mur. Le système l'enregistre, charge ses réglages préférés et la lumière diminue aussitôt. Pendant ce temps, il consulte son smartphone et lit la température de la pièce, l'humidité ambiante et la quantité d'électricité consommée par le mur.

Les bâtiments du futur pourraient bien être personnalisés en fonction de votre style de vie. Si vous êtes du genre distrait et que vous avez quitté la maison sans éteindre la cuisinière, vous pourriez dire à votre smartphone de l'éteindre à votre place, prévenir un éventuel incendie et, finalement, consommer moins d'énergie.

Partager: