Go to main site

News

L'informatique et la robotique: un jeu d'enfants

Suzan LeVine et Martin Vetterli étaient à l'EPFL pour remettre les attestations des cours "Internet pour les filles"© 2016 Alain Herzog

Suzan LeVine et Martin Vetterli étaient à l'EPFL pour remettre les attestations des cours "Internet pour les filles"© 2016 Alain Herzog

L’ambassadrice des États-Unis ainsi que le futur président de l’EPFL étaient aujourd’hui sur le campus pour remettre des attestations à de jeunes vaudoises et jurassiennes. Ces écolières de 9 à 12 ans ont suivi des ateliers d’informatique dispensés par le Service de promotion des sciences de l’EPFL.

Aujourd’hui sur le campus avait lieu la remise des attestations du cours «Internet pour les filles» organisé par le Service de promotion des sciences. Une 23e édition qui avait des invités de marque puisque Suzan LeVine, ambassadrice des États-Unis en Suisse et Martin Vetterli, futur président de l’EPFL, étaient présents.

Les 148 écolières de 9 à 12 ans qui ont reçu le précieux document, ont suivi les cours d’informatique organisés à Lausanne et Porrentruy ces derniers mois. Durant 11 demi-journées, elles ont appris à créer leur propre site internet. «Gardez la curiosité qui vous a conduites à suivre ce programme», a souligné Suzan LeVine. Durant son discours, cette scientifique de formation a retracé sa carrière hors du commun qui lui a permis de rebondir de ses études en aérospatial et en anglais à volontaire pour la campagne de Barack Obama dans le domaine des réseaux sociaux. Une source d’inspiration certaine pour ces jeunes filles.

Oui, uniquement des demoiselles. Toute une série d’activités proposées par le SPS a en effet pour but d’inciter ces dernières à s’intéresser aux technologies de l’information et de la communication. Dans ces domaines, la proportion d’étudiantes n’était encore que de 14,5% en 2015 sur le campus par exemple. «Il faut augmenter la confiance des écolières en leurs capacités tout en leur donnant une bonne formation, afin qu’elles envisagent, plus tard, de s’orienter vers ces filières professionnelles et universitaires», note Farnaz Moser, cheffe du SPS, qui organise ces sessions depuis 13 ans.

Onze semaines pour fabriquer un robot chien

Des attestations pour des cours de robotique ont également été remises aujourd’hui. Une cinquantaine d’enfants, filles et garçons de 11 à 13 ans, ont patiemment appris à construire et programmer un engin depuis le mois de mars. « Il s’agissait de fabriquer un robot ressemblant à un chien tenu en laisse qui aboie et qui tourne la tête tout en évitant les murs», explique Jonathan Lutz, étudiant en master à l’EPFL et assistant au SPS. Il a fait le déplacement du Jura chaque semaine pour partager sa passion.

«Nous vous attendons à la rentrée 2022», a lancé avec humour Martin Vetterli aux 200 écoliers de 9 à 13 ans qui ont peut-être découvert avec ces sessions une vocation ou une passion. Dans tous les cas ils ont acquis de nouvelles compétences dans des domaines qui ne sont pas enseignés à l’école. L’objectif est atteint. La remise des diplômes s’est poursuivie par la « Journée à la découverte des sciences » où les Jurassiens et leurs parents, venus en bus pour l’occasion, ont pu découvrir diverses expériences scientifiques.

D’autres cours, camps, ateliers, etc., pour les enfants et adolescents sont organisés par le Serivce de promotion des sciences. Dispensées dans tous les cantons romands, les activités scientifiques proposées ont pour but de promouvoir les sciences et technologies, notamment auprès des jeunes, et leur donner très tôt l’envie de s’y investir. Pour en savoir: http://sps.epfl.ch/


Login