Actualités

Exposition « Places of Hope »

Quartier Ecoparc © Y. André

Quartier Ecoparc © Y. André

Le quartier Ecoparc à Neuchâtel, conçu et réalisé par le bureau Bauart, dont le Prof. Emmanuel Rey du Laboratoire d’architecture et technologies durables (LAST) est partenaire, figure parmi la sélection internationale de l’exposition «Places of Hope» à Leeuwarden NL, Capitale européenne de la culture 2018.

Initiée par l'Urban Future Studio de l'Université d'Utrecht, l’exposition présente une sélection de « quartiers du futur » situés à travers le monde. Réalisée à partir de l’analyse d’une première sélection comprenant une centaine de quartiers pilotes à travers le monde, elle présente 21 démarches exemplaires et inspirantes pour le futur des territoires urbains. Ces quartiers ont été en particulier sélectionnés après une analyse détaillée de leur durabilité et de leur degré d’innovation socioculturelle et écologique. Ils présentent ainsi un large éventail de solutions face aux défis inhérents à cinq thèmes clés, à savoir la mobilité, l’énergie, l’eau, l’interactivité et la mixité.

Les quartiers exposés sont situés en Europe, en Amérique du Nord et en Asie : Aspern Seestadt à Wenen (AT), Vauban à Fribourg-en-Brisgau (D), Hunziker Areal à Zurich (CH), Villiers Island à Toronto (CA), Harumidai à Sakai City (JP), Lokstadt à Winterthur (CH), Bahnstadt à Heidelberg (D), EcoBlock à Oakland (US), West Don Lands à Toronto (CA), Ile Seguin-Rives de Seine à Paris (F), Bo01 à Malmö (SWE), Kalasatama à Helsinki (FIN), Quartier Ginko à Bordeaux (F), Pearl District à Portland (US) Kronsberg à Hannovre (D), Regent Park à Toronto (CA), Eco-Viikki à Helsinki (FIN), Hammarby Sjöstad à Stockholm (SWE), Ecoparc à Neuchâtel (CH), BedZED à Londres (UK), Nordhavn à Kopenhagen (DK).

Issu de la régénération d’une friche urbaine située à proximité immédiate de la gare de Neuchâtel, le projet Ecoparc a consisté en la création d’un nouveau quartier à la fois dense, mixte (habitat, travail, formation, commerces de proximité) et durable. La démarche a consisté tant à construire de nouveaux bâtiments qu’à transformer d’anciens espaces artisanaux. De manière pionnière, un nombre important de critères de durabilité a été intégré à la dynamique du projet urbain et architectural.