Share: 

27.03.17 - Formation - Dans le cadre du partenariat de l’EPFL avec les Universités Virtuelles de Côte d’Ivoire et du Sénégal, le Programme MOOC Afrique et le Centre pour l’éducation à l’ère digitale (CEDE) de l’EPFL, ont accueilli durant deux semaines des techniciens africains venus se former à la production et la réalisation de MOOCs.

Des objectifs d’apprentissage précis
Quatre techniciens, deux ivoiriens et deux sénégalais, sont venus en formation du 6 au 17 mars à l’EPFL envoyés par les Universités virtuelles de leur pays respectif dans le cadre d’un partenariat avec le Programme MOOCs Afrique. Durant ces deux semaines, ils ont été guidés et formés par l’équipe d’experts du CEDE qui produit et réalise les MOOCs de l’EPFL. Ils ont ainsi été instruits sur le processus de production d’un MOOC, sa conception, scénarisation et réalisation. L’objectif étant de transmettre les compétences et le savoir-faire de l’EPFL en matière de production et diffusion de matériel éducatif en ligne.

Divers ateliers
Encadrés par l’équipe technique du CEDE, les stagiaires ont ainsi participé à divers ateliers et formations théoriques. Ils ont notamment tourné une vidéo qu’ils ont présentée à la fin du stage; l’équipe de l’UVCI s’est concentrée sur les aspects techniques de la production d’un MOOC et celle de l’UVS, sur la conception des contenus pédagogiques d’un cours. Les participants ont également construit un mini-studio avec du matériel mis à leur disposition et qu’ils pourront reproduire en Afrique en le dimensionnant au contexte. Ils ont aussi appris comment accompagner les enseignants dans leur projet de MOOC, comme aussi, le montage et l’édition de vidéos.

Appréciation globale des participants
A l’issue du stage de formation, à l’heure de faire le bilan, les quatre participants ont été favorablement impressionnés par la qualité de l’organisation, les méthodes de travail et l’utilisation des différentes technologies. Le stage va leur permettre d’améliorer leurs performances dans les différentes activités.

Mesures d’améliorations sur place
Au retour, les participants à la formation, souhaitent organiser des séminaires avec les coordonnateurs et supérieurs hiérarchiques de leur institution pour mieux expliquer les processus de production et ainsi passer de l’approche du cours enregistré au réel développement de MOOCs. Ils sont désireux de sensibiliser davantage les professeurs dans l’élaboration et la scénarisation des cours MOOCs pour améliorer leur qualité. La connexion et l’accès à l’information restent cependant compliqués.

Développement d’un projet MOOC : perspectives et appréciations
Gwénaël Bocquet, chef de production au CEDE, souligne l’importance d’avoir un cahier des charges précis et de bien connaître les objectifs à atteindre tout en restant polyvalent. D’autre part, dans chaque institution partenaire désireuse de créer un centre de compétences MOOCs, il est impératif de nommer un chef de projet et un coordonnateur pour sensibiliser et encadrer les personnes engagées dans la réalisation d’un MOOC. Il faut mettre autour de la table toutes les parties prenantes et les impliquer dans le processus de création. M. Bocquet, a du reste, félicité les participants pour les efforts fournis et leurs intérêts constants.

Évaluation de la formation par les participants 
Un questionnaire de satisfaction a été envoyé aux participants à l’issue du cours. Il ressort que, suivre cette formation à l’EPFL, leur a permis d’élargir leurs connaissances, de comprendre le rôle des divers acteurs autour de la production d’un MOOC et de pouvoir évaluer les ressources nécessaires. Les contenus de formations ont été appréciés et semblent adaptés à la demande. Enfin, les projets immédiats et futurs s’orientent vers l’élaboration d’un processus de production de MOOCs avec un cahier des charges précis et l’utilisation des moyens du bord !

Share: