Des podcasts pour raconter le confinement

© Alain Herzog / 2020 EPFL

© Alain Herzog / 2020 EPFL

Confinement oblige, les quartiers de la faculté Informatique et Communications (IC) n’ont jamais été aussi désertés que ces derniers mois. Malgré tout, personnel, professeurs et étudiants ont continué à avancer.

A travers les podcasts IC Connects, Deirdre Rochat, responsable de la communication au Décanat IC, nous amène à la rencontre de ces personnes qui façonnent la Faculté IC. A l’origine de cette initiative, une envie d’originalité et d’authenticité pour un voyage dans un quotidien bousculé par la crise sanitaire. «Il est indispensable de célébrer la recherche et les résultats scientifiques, mais il est tout aussi important de mettre l’accent sur les personnes qui se cachent en coulisse», explique Deirdre Rochat.

Tania Epars, Stuart Byma et Ola Svensson se confient sur leur expérience du confinement, tout aussi singulière que complexe.

Faire face à la perte d’un être cher

Tania Epars, secrétaire du Doyen de la Faculté IC et assistante administrative du Laboratoire d’informatique à très grande échelle, travaille à la Faculté IC depuis sept ans. Elle revient sur son expérience du confinement, qui a coïncidé avec la perte d’un être cher, et sur l’impact de cette situation sur son processus de deuil.

«Au début du confinement, j’étais plutôt soulagée de travailler depuis la maison. J’avais vraiment besoin d’être auprès de ma famille»

Quand le virtuel est la seule possibilité

Stuart Byma, titulaire d’un doctorat en sciences de l’information et de la communication, a vécu une soutenance de thèse hors du commun puisque celle-ci a eu lieu à distance.

«J’ai vraiment ressenti un manque de connexion et de présence physique en soutenant ma thèse en ligne. Mais cela a permis à quelques membres de ma famille, qui vivent loin, d’assister à cet événement.»

La clé, c’est la flexibilité

Ola Svensson dirige le programme doctoral en sciences de l'informatique et de la communication et est également professeur associé à la Faculté IC. Ces derniers mois, avec certains de ses collègues, il s’est penché sur le bien-être des étudiants en temps de confinement pour leur proposer des solutions d’aide.

«Je suis très impressionné par les étudiants, par la souplesse dont ils ont fait preuve. Mais les discussions interactives et spontanées, la joie de faire de la recherche ensemble me manquent.»

La série IC Connects comptera très bientôt de nouveaux témoignages à retrouver ici.


Auteur: Julie Haffner
Source: People