Des experts du CDH analysent la Chine urbaine dans un nouvel ouvrage

Florence Graezer Bideau (à gauche) et Monique Bolli au lancement du livre en Chine en janvier © UABB

Florence Graezer Bideau (à gauche) et Monique Bolli au lancement du livre en Chine en janvier © UABB

« Realtime : Making Digital China » rassemble des écrits et des œuvres artistiques qui visent à explorer, par le biais de différentes disciplines, les mutations rapides qui s’opèrent dans les techniques d’innovation et les espaces dans la Chine urbaine.

Publié en janvier par EPFL Press, « Realtime » est le fruit des travaux de Florence Graezer Bideau, Marc Laperrouza, Monique Bolli et Clément Renaud, chercheurs aux Collège des Humanités (CDH), avec des contributeurs externes.

Cet ouvrage représente le paroxysme du projet de recherche commun avec le Fond national de recherche scientifique (FNS) intitulé « Makerspaces : politiques et communautés d’innovation dans la Chine moderne ». Cependant, le format n’est pas celui d’un essai académique classique : chaque page de texte est accompagné d’une page entière de photographies, de visualisations de données, ou d’une œuvre d’art.

« Ce livre est une exploration de la nouvelle organisation de l’espace et du temps au travers de la technologie (digitale) au fil des dernières décennies en Chine » explique Clément Renaud, un des chercheurs du CDH impliqué dans la réalisation de l’ouvrage. « Au lieu de se limiter à un argument particulier, chaque chapitre offre une différente perspective (villes, géopolitique, design, etc.). Avec des témoignages personnels et un nombre considérable d’illustrations, nous espérons aider les lecteurs à saisir la diversité et la profondeur des changements qui s’opèrent dans cette partie du globe. »

Les 11 et 12 janvier, les co-auteurs se sont rendus dans le bassin manufacturier de Shenzhen en Chine pour le lancement de leur livre, à l’exposition « Eyes of the City ». Organisé par Carlo Ratti, professeur au prestigieux MIT, l’exposition faisait partie de l’édition 2019 de l’UABB (« Shenzhen Bi-City Biennale of Urbanism\Architecture ») – la seule exposition biennale du monde portant sur urbanisme.

Une transformation d’innovation

Le design hybride du livre – une partie d’œuvres artistiques, une partie d’articles de recherche – reflète les multifacettes des makerspaces chinois. Intégrant des éléments de laboratoires de recherche, de studios d’art, et d’ateliers de bricolage, les makerspaces ont émergés et évolués rapidement en Chine durant la dernière décennie. Plus récemment, dans un contexte de réformes économiques menées par le gouvernement, des makerspaces des zones urbaines ont été cooptés par des entrepreneurs de start-ups de technologie ou par des incubateurs d’entreprises.

Pour les co-auteurs, cette transformation a créé une opportunité d’enquête culturelle, sociopolitique et technologique unique.

« Nous sommes passé du « Made in China » au « Making in China ». C’est très intéressant, et c’est ce changement que nous voulions étudier dans ce projet de recherche. » précise Monique Bolli, co-auteur du livre. Elle a récemment défendu sa thèse de doctorat sur le sujet des makerspaces, qui lui a valu le premier doctorat octroyé par le Institute of Area and Global Studies (IAGS) du CDH.

Les co-auteurs précisent qu’un des buts du livre est aussi d’analyser comment les technologies digitales s’intègrent dans une communauté ou dans une culture, et pas seulement comment elles sont créées.

« Toutes les technologies décrites dans le livre ont été crées pour être utilisées, et cela rejoint un point majeur de la recherche au CDH, comme institut de recherche des humanités au sein d’une école technique comme l’EPFL. Nous voulons comprendre comment la science et les technologies impactent la société, et vice versa », explique Florence Graezer Bideau.


Auteur: Celia Luterbacher