Aller au site principal

Actualités

Des étudiants en architecture construisent un pavillon de bois géant

© Jamani Caillet

© Jamani Caillet

Le pavillon combine les propositions de douze studios de design architectural en une seule exploration de l'espace - en trois dimensions.

Pour ceux qui douteraient que 200 étudiants puissent œuvrer ensemble à un but commun, sous pression et avec des ressources limitées, les futurs architectes de première année ont montré que c'était possible. La preuve? Un impressionnant pavillon à trois dimensions, de quelque dix mètres de côtés, constitué d'environ 2000 poutres en bois. A l'intérieur de la structure, douze installations architecturales invitent le visiteur à faire l'expérience d'une variété de sensations tandis qu'il monte les escaliers étroits et les échelles escamotables, d'une installation à l'autre. La structure, située à l'Est du Rolex Learning Center, ouvrira ses portes plusieurs fois cet été, afin qu'on puisse l'admirer du dehors et du dedans.

Cette structure est avant tout une plate-forme d'enseignement pour des étudiants de première année en architecture. Travaillant au sein de douze studios de design, les étudiants ont commencé par se regrouper par deux pour proposer des projets de pièces pouvant être intégrées à l'ossature des fondations. La centaine de propositions qui ont émergé ont été ramenées à une douzaine, une par studio. Elles ont ensuite été affinées et combinées en un tout cohérent.

Chaque module a utilisé le même matériau brut, des poutres en bois, pour manipuler l'espace, créant ainsi des atmosphères totalement différentes à travers le pavillon parallélépipédique. «Nous avions imaginé au départ que parmi les défis à relever, il s'agirait d'intégrer les douze modules individuels en une constellation cohérente», dit Agathe Mignon, qui a coordonné le projet au laboratoire ALICE de l'ENAC. «Alors que c'était loin d'être évident, nous avons réalisé que le vrai défi était celui d'une collaboration efficace.»

Les espaces qui constituent le pavillon comprennent un théâtre visible de l'extérieur de la structure, d'un balcon à l'intérieur, et même d'un point de vue zénithal un étage plus haut. Une série d'escaliers et d'échelles emmènent le visiteur vers le "poumon" de la structure – un module au deuxième étage qui canalise l'air de ses fenêtres à travers un couloir drapé de tissu blanc – et de là, à un point de vue vertigineux sur l'Est du Lac Léman et les montagnes en arrière-plan.

Pour mener à bien le projet, le laboratoire ALICE s'est associée à un ingénieur externe, Rémy Meylan, et différents sponsors de l'industrie. Pour les étudiants, ce fut une expérience unique, et par de nombreux aspects, édifiante. «Il est très rare que des étudiants puissent travailler sur un prototype à l'échelle réelle, si tôt dans leur parcours, et interagir avec un ingénieur civil pour s'assurer que leurs plans sont structurellement sains», raconte Agathe Mignon. Mais comme il y a tant à apprendre, ils étaient toujours partants pour faire un effort supplémentaire. «J'ai été constamment impressionnée par l'énergie qu'ils étaient décidés à mettre pour que ce projet fonctionne."

Vistes guidées de 11h00 à 17h00 le:

Lundi, 13.06
Vendredi, 24.06
Samedi, 09.07
Samedi, 16.07


Auteur: Jan Overney
Source: Mediacom
Connexion