Conférence internationale "Advanced Building Skins"

© 2016 ABS

© 2016 ABS

La 11ème édition de la conférence internationale "Advanced Building Skins" a réuni les 10 et 11 octobre dernier près de 600 participants au "Kursaal" de Berne. Cette importante manifestation constitue une plateforme d'échanges sur les derniers résultats en matière de recherche dans le domaine des façades à haute performance. A cette occasion, une session a été spécifiquement consacrée au projet de recherche interdisciplinaire ACTIVE INTERFACES, qui vise à développer de nouvelles stratégies pour la prise en compte du photovoltaïque intégré au bâtiment (BIPV) dans les processus de renouvellement urbain. Parmi les experts s’exprimant à cette occasion, le Prof. Emmanuel Rey du Laboratoire d'architecture et technologies durables (LAST) a présenté les enjeux relatifs à l’intégration architecturale du BIPV dans les projets de rénovation.La 11ème édition de la conférence internationale "Advanced Building Skins" a réuni les 10 et 11 octobre dernier près de 600 participants au "Kursaal" de Berne. Cette importante manifestation constitue une plateforme d'échanges sur les derniers résultats en matière de recherche dans le domaine des façades à haute performance. A cette occasion, une session a été spécifiquement consacrée au projet de recherche interdisciplinaire ACTIVE INTERFACES, qui vise à développer de nouvelles stratégies pour la prise en compte du photovoltaïque intégré au bâtiment (BIPV) dans les processus de renouvellement urbain. Parmi les experts s’exprimant à cette occasion, le Prof. Emmanuel Rey du Laboratoire d'architecture et technologies durables (LAST) a présenté les enjeux relatifs à l’intégration architecturale du BIPV dans les projets de rénovation.

En tant que plateforme internationale pour les architectes, ingénieurs, chercheurs et praticiens du secteur de la construction, la conférence « Advanced Building Skins » vise à contribuer aux approches de conception multidisciplinaires et intégrées entre architectes, ingénieurs, chercheurs et fabricants afin de réduire la consommation énergétique des bâtiments. En encourageant les échanges actifs entre ces différents acteurs, cette conférence souligne l’importance de l’enveloppe des bâtiments, avec pour objectif la transmission du savoir scientifique vers l’univers de la pratique.

Dans un contexte de transition énergétique, l'augmentation de la production d’électricité d’origine photovoltaïque représente un enjeu majeur pour les décennies à venir. Les enjeux ne sont cependant pas seulement d'ordre quantitatif mais aussi qualitatif. A l'heure actuelle, seul un faible pourcentage du potentiel des systèmes photovoltaïques intégrés aux bâtiments (BIPV) est valorisé au sein des villes et agglomérations. Parmi les enjeux à gérer, les enjeux architecturaux dans les processus de rénovation des bâtiments revêtent une place prépondérante.

L'émergence de nouvelles technologies et la prise en compte du BIPV dès les premières esquisses de projet laissent entrevoir de nouveaux paradigmes en matière de design intégré. L'exploration des enjeux inhérents à cette évolution est au cœur du projet de recherche ACTIVE INTERFACES portant sur l'intégration du BIPV au projet de rénovation du parc bâti existant en milieu urbain.

Réalisé avec le soutien du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) dans le cadre du Programme national de recherche "Virage énergétique" (PNR 70), ce projet de recherche réunit une dizaine de groupes de recherche spécialisés dans ces questions.