Partager: 

11.05.15 - La possibilité de mener des recherches appliquées ayant un impact positif sur le développement durable et favorisant le développement des capacités dans les pays concernés inspire les chercheurs à s'engager dans la coopération scientifique Nord-Sud.

Après dix ans d'existence, le programme Seed Money (SMP) du CODEV a financé plus de 80 projets de chercheurs de l'EPFL avec des partenaires présents dans 35 pays différents en Afrique, Asie, Amérique latine et Europe de l'Est. Ces projets ont mis en avant des applications technologiques qui répondent aux besoins des communautés locales dans les pays du Sud.

1ère conférence Seed Money
En octobre dernier, CODEV a organisé la première Conférence Seed Money, qui a permis aux lauréats du SMP de présenter leurs travaux et mise en œuvre concrète, ainsi que les impacts générés. Ces projets ont obtenu d'excellents résultats en développant notamment une relation fructueuse avec leurs partenaires dans les pays du Sud, générant ainsi les bases de collaborations solides et pérennes. Au moins un tiers des projets ont développé des activités de recherche ou de collaboration de plus grande envergure grâce à l'obtention d'importants financements supplémentaires.

Projets sélectionnés pour 2015
Dans le cadre de la mise au concours 2015, 8 projets ont été sélectionnés. Les chercheurs de l'EPFL ayant obtenu un financement SMP auront l'opportunité d'explorer des domaines de recherche novateurs et de valider leurs hypothèses initiales en partenariat avec des institutions du Sud sur une période d'un an. Les thèmes des projets sélectionnés varient de la dynamique de la transmission de la lèpre en Ethiopie à la résistance aux antibiotiques dans les élevages intensifs de crevettes au Vietnam, en passant par l'utilisation de technologies de télédétection et de contrôle en temps réel dédiées aux services d'irrigation de l'Uttar Pradesh en Inde, ou encore le monitoring de la terre via des images photographiques HD en temps réel en Namibie. D'autres projets traitent des technologies de production participative (crowdsourcing en anglais) pour étudier la conscience urbaine dans les villes mexicaines, des bidonvilles et de l'urbanisation au Venezuela, ou bien de la détonation à distance et du déminage d'engins explosifs improvisés en Colombie. Le dernier projet vise à développer une installation de démonstration d'un réseau intelligent (smart grid) au sein de l'Université Australe du Chili.

Cliquer ici pour de plus amples informations sur les huit projets sélectionnés dans le cadre de la mise au concours 2015.

Auteur:Source:Coopération
Partager: