Partager: 

10.03.17 - Eminent professeur au sein de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), Ali H. Sayed vient d’être nommé doyen de la faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur.

Directeur de l’Adaptive Systems Laboratory de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), le professeur Ali H. Sayed vient d’être nommé doyen de la faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur (STI). Scientifique de renommée internationale, il succédera au professeur Demetri Psaltis, qui a assuré cette fonction durant 10 ans.

Pierre Vandergheynst et Andreas Mortensen sont les doyens ad intérim jusqu'à l'entrée en fonction d'Ali H. Sayed le 1er juillet prochain.

Trois questions au nouveau doyen :

Quelles seront vos priorités en tant que doyen de la faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur ?
Le domaine de l’ingénierie est en mutation, les ponts avec les autres disciplines se renforcent. On observe la convergence de l’électronique et de la biologie, et celle des mondes virtuels et physiques. Il y a une demande croissante pour les structures intelligentes, et un intérêt fort pour les systèmes complexes, l’émergence des réseaux et de la science des données, dont les implications sociétales sont significatives. Pour qu’une faculté d’ingénierie reste compétitive, étudiants et professeurs doivent donc régulièrement franchir les frontières traditionnelles.

Il s’agira de développer des idées novatrices, et promouvoir un enseignement d’ampleur et en profondeur. Le but consiste à augmenter le rayonnement global et l'internationalisation des activités de la faculté. C’est-à-dire renforcer le réseau et l’empreinte de la faculté à l’échelle mondiale, mais aussi élargir sa présence en ligne. J’aimerais impliquer dans cette politique et stratégie les professeurs, étudiants, collaborateurs, alumni, partenaires industriels et leaders académiques de la faculté. Je me réjouis de travailler en équipe avec eux, afin de pousser la faculté vers son plus haut niveau.

Quelle est votre vision de l’enseignement?
La formation des étudiants en ingénierie doit évoluer en accord avec les transformations de la discipline, et en phase avec les attentes du marché, qui est en constante évolution. En plus de bases solides, un curriculum en ingénierie moderne doit comprendre un contact plus large avec les arts, le design, le management, les sciences de la vie, les sciences humaines et sociales, et l'entrepreneuriat. Certains de ces objectifs peuvent être atteints grâce à des pratiques d’enseignement innovantes, impliquant de la conception, de l’apprentissage collectif, et des projets de valeur sociétale ajoutée, ou motivés par l’industrie.

Il faut aussi considérer que la génération actuelle d’étudiants a grandi dans un monde de connectivité constante. Ces derniers préfèrent généralement les sources d’information en ligne et sont coutumiers des outils online. Il est possible d’exploiter cette réalité et de proposer des exercices mieux adaptés aux attentes des étudiants. On peut par exemple utiliser la visualisation, l’expérience virtuelle, l’apprentissage immersif, et du tutorat en ligne. Nous pouvons aussi promouvoir des environnements d’apprentissage interactifs et personnalisés, avec des mécanismes d’évaluations et de feedback en continu.

Vous étiez professeur à l’UCLA, pourquoi choisir un poste de doyen à la STI de l’EPFL?
UCLA est une université formidable, parmi les meilleures au monde, qui m’a apporté des opportunités d’évolution uniques en tant que chercheur et enseignant. La fonction de doyen de la faculté des Sciences et Techniques de l’EPFL me permet quant à elle d’apporter une contribution à un niveau stratégique plus large, tout en poursuivant ma recherche. Je suis honoré d’avoir été désigné pour mener l’ingénierie de l’EPFL vers de nouveaux horizons. Je me réjouis des interactions avec les professeurs, les étudiants et les collaborateurs, à travers les différents instituts et centres de l’ingénierie, et avec les autres facultés. C’est un écosystème vibrant et avant-gardiste, avec un grand potentiel. Je ferai de mon mieux pour faire une différence pour le futur de l’ingénierie de l’EPFL, et améliorer sa place aussi bien en Europe qu’à l’international.

J’aimerais que l’ingénierie de l’EPFL brille en tant que centre de recherche, avec un impact sociétal d’importance. Qu’elle soit un modèle en termes d’enseignement moderne, et qu’elle promeuve l’esprit d’entrepreneuriat créatif. Je vois la faculté continuer à grandir dans un environnement vibrant, débordant d’activités, de découvertes, et de curiosité. Une faculté qui se rapproche de son but: devenir une référence globale.

Biographie

Le professeur Ali H. Sayed dirige l’Adaptive Systems Laboratory de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Il est reconnu pour ses recherches pionnières dans les filtres et réseaux adaptatifs, et en particulier pour sa méthode d'apprentissage liée à la conservation et à la diffusion de l’énergie, qu’il a développée pour l’analyse et le design de structures adaptatives. Il s’intéresse aux concepts d’adaptation et d’apprentissage, à la science des réseaux et des données, aux théories de traitement de l’information, à l’inférence statistique, et aux designs bio-inspirés.

De nationalité brésilienne, il a effectué son cursus en génie électrique et électronique à l’Université de Sao Paulo, puis un doctorat à l’Université de Stanford en 1992. Il a occupé le poste de professeur assistant à Santa Barbara (UCSB), puis a poursuivi dès 1996 à Los Angeles (UCLA), où il a gravi tous les échelons jusqu’à obtenir en 2015 le titre suprême de Distinguished Professor.

Enseignant chevronné, Ali H. Sayed est pourvu d’une expérience solide sur le plan administratif et en gestion académique. Il est actuellement président désigné de l’IEEE Signal Processing Society, et a occupé, entre 2005 et 2010, la fonction de chairman du département de génie électrique et électronique de l’UCLA. 

Auteur de 6 livres et de plus de 480 publications, Ali H. Sayed approche un h-index de 70 (selon Google Scholar) et fait partie de la liste des Highly Cited Researchers de Thomson Reuters. Récipiendaire d’un grand nombre de prix majeurs, il est Fellow à la fois d’IEEE, et de la société AAS ; éditeurs de la revue Science. Ali H. Sayed est notamment l’auteur d’un ouvrage de référence absolue : Fundamentals of adaptive Filtering (Wiley, 2003).
Auteur:Laure-Anne PessinaSource:Mediacom
Partager: