Partager: 

12.12.14 - En novembre 2014, le réseau « Peagon Pea » – le quatrième et dernier réseau ISCB (Collaboration Indo-Suisse en Biotechnologie) phase IV – a été lancé avec succès lors d’une réunion d’intégration réseau à Delhi, tandis que la première réunion annuelle du réseau BIOFI s’est tenue à Pondichéry.

Evolution du programme

La Phase IV du programme ISCB (jan 2013 – déc 2016) connaît deux changements majeurs par rapport aux phases précédentes : (1) le passage d’une chaîne de valeur linéaire à une chaîne de valeur circulaire (participative) et, en conséquence, (2) l’implication de partenaires socio-économiques. L’ISCB s’efforce ainsi de développer et faire approuver des produits et processus biotechnologiques innovants qui répondent aux contraintes et besoins des petits exploitants agricoles, et de promouvoir leur diffusion et adoption à travers des réseaux partenaires publics et privés. Cette phase vise à sortir du cadre de la recherche fondamentale et translationnelle en favorisant une chaîne de valeur circulaire, elle est centrée sur les cultures suivantes : millet d’Inde (ragi), manioc et pois perdrix.

Réunions et visites de terrain

Les 12 et 13 novembre, la réunion d’intégration du réseau « poix perdrix » s’est déroulée à New Delhi en Inde. Les scientifiques des trois projets biotechnologiques sélectionnés ainsi que des socio-économistes d’Inde et de Suisse ont relevé le défi de définir conjointement la vision, la mission et les résultats tangibles du réseau « poix perdrix ». Ces deux journées organisées en plénière et ateliers ont fait l’objet de débats animés et fructueux.

La visite des sites de Bangalore et Kollihills les 15 et 16 novembre, dans le cadre de la réunion annuelle du réseau BIOFI (« biofertilisation et ‘bioirrigation’ pour une polyculture durable des poix perdrix et du millet d’Inde »), a permis de mieux appréhender les progrès accomplis et les enjeux à relever sur le terrain. Ensuite, un atelier de deux jours (17 et 18 novembre) a réuni les partenaires des réseaux biotechnologiques et socio-économiques Indiens et Suisses. L’objectif était de réexaminer, ajuster et harmoniser les efforts en faveur du développement et de l’application d’une culture intercalaire, plus écologique, abordable et sociale, du millet d’Inde et des pois perdrix dans les zones arides et semi-arides.

Auteur:Lilian GilgenSource:Coopération
Partager: