Aller au site principal

Actualités

A l'occasion de son 50e anniversaire, l'EPFL renforce son identité

Martin Vetterli, président de l'EPFL, dévoile le nouveau logo de l'Ecole. © Alain Herzog / 2019 EPFL

Martin Vetterli, président de l'EPFL, dévoile le nouveau logo de l'Ecole. © Alain Herzog / 2019 EPFL

L’EPFL a lancé symboliquement les festivités de son 50e anniversaire cet après-midi sur le campus avec un double événement. L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne a levé le voile sur sa nouvelle identité visuelle, fruit d’une collaboration avec Moser Design à Lausanne. L’Ecole a également inauguré l’Agora Lombard Odier sur la place Maurice Cosandey.

L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) affiche désormais haut et fort l’acronyme de son identité. Simple et sophistiqué à la fois, le nouveau logo se concentre sur les quatre lettres EPFL, et la couleur rouge pour symboliser la Suisse. «Nous voulions incarner une jeune école suisse, à la fois hautement dynamique, exploratoire et technologique, avec un rayonnement international. En somme, une startup qui a grandi vite et qui passe à l’âge adulte», explique Martin Vetterli, président de l’EPFL.
 
Pour créer cette nouvelle identité, l’EPFL a travaillé en collaboration avec l’agence Moser Design à Lausanne. Deux sondages en ligne ont permis de voir de quelle manière l’école était perçue par la communauté et le public. Quelque 20'000 personnes y ont pris part. Excellence, ouverture, technique, innovation, recherche, suisse figurent parmi les valeurs exprimées par les sondés.
 
La police Helvetica Neue, une police de caractère suisse mais de renommée internationale, a été choisie, puis redessinée par l’agence pour l’adapter aux besoins de l’EPFL et la rendre plus lisible, moderne et unique. La police de caractère choisie, commercialisée à l’époque comme un symbole de la technologie suisse de pointe, est née elle aussi dans les années 60. «Repenser l’identité visuelle d’une telle institution a été un défi enthousiasmant. Étudier ou enseigner à l’EPFL influence de manière significative le parcours de toute une vie. Véritable hub de la recherche et des connaissances, l’EPFL est un espace d’épanouissement tant scientifique que personnel. C’est aussi ce que nous avons voulu traduire par notre travail graphique», explique Caroline Moser, directrice de Moser Design à Lausanne, agence spécialisée dans le branding et la commmunication.
 
Au-delà du logo, c’est une véritable identité visuelle qui a été créée, avec ses déclinaisons, en privilégiant la marque EPFL. L’acronyme a en effet été matérialisé sur le campus, à côté du Rolex Learning Center, sous la forme d’une structure en métal de 2,60 mètres de haut.
Une agora au cœur du temps
 
Le lancement symbolique du 50e anniversaire de l'EPFL aurait été incomplet sans faire un lien avec l’histoire de l’Ecole et rendre hommage au visionnaire qu’était Maurice Cosandey, qui voici 50 ans a transformé une école cantonale en Ecole polytechnique fédérale. 
 
Cette journée a donc aussi été l’occasion d’inaugurer l’Agora Lombard Odier, sur la place Cosandey, en présence de la famille du premier président de l’EPFL.
 
La place Cosandey est la porte d’entrée sud du campus, entre le Rolex Learning Center et ArtLab. La volonté de dessiner un nouveau visage à cet espace de vie sur le campus remonte au projet de construction de ce dernier bâtiment. Le projet de réaménagement a été confié au Laboratoire ALICE (Atelier conception de l’espace) et à son directeur, Dieter Dietz, professeur d’architecture à l’EPFL : «Notre mission était très claire : impliquer la communauté de l’EPFL et les étudiants afin de ramener de la vie sur cette place, alors très peu fréquentée.» Une trentaine d’étudiants et architectes ont été impliqués au cours d’ateliers pour imaginer cet espace.
 

Auteur: Corinne Feuz
Source: Mediacom

Mots-clés

campus

Partager sur

Connexion