Partager: 
© 2013 Alain Herzog

08.04.13 - La cinquième édition de l’International Physicists’ Tournament (IPT) a eu lieu en Suisse du 2 au 5 avril 2013. Des équipes de dix pays étaient réunies sur le campus de l’EPFL pour prendre part à la compétition.

Principe du tournoi

Chaque équipe est composée de quatre à six étudiants. Les participants ont plusieurs mois avant le début du tournoi pour se préparer et résoudre les problèmes de physique faisant l’objet de la compétition. Ces problèmes sont issus de la vie de tous les jours et plutôt ludiques. Il s’agit alors pour les équipes de résoudre ces situations, en explorant les aspects théoriques et expérimentaux des phénomènes mis en jeux. Lors du tournoi, les participants présentent leurs solutions et doivent les défendre face aux autres équipes. Ces débats, ou "Physics Fights", se déroulent devant un jury international, composé de professeurs et de doctorants. Les meilleures équipes se retrouvent ensuite en finale pour un ultime Physics Fight !

Édition 2013

L'EPFL a participé aux deux dernières éditions, qui se sont déroulées en Russie, au Moscow Institute of Physics and Technology (MIPT). Cette année, le tournoi a pour la première fois été organisé en Suisse, par les Irrotationnels, association des étudiants en physique de l'EPFL.

Les deux premières journées du tournoi ont montré un très bon niveau de la part de toutes les équipes, cependant des différences de style donnaient à chaque équipe une personnalité propre. L’équipe polonaise a notamment impressionné par sa rigueur et l’équipe britannique a séduit par une approche plus décontractée de la compétition. Grâce à la qualité de son travail et certainement aussi à la motivation donnée par le fait de jouer à domicile, l’équipe de l’EPFL a pris la tête du classement à l’issue des sélections, se qualifiant ainsi pour la finale aux côtés de la France, la Pologne et la Russie.

Le dernier jour du tournoi a permis aux équipes finalistes de sortir leur meilleur jeu. Les débats ont été soutenus et les scores serrés. Au bout du suspens, c’est toutefois la Suisse qui a remporté la finale avec 47.2 points, devant la Pologne (45.4 pts), la France (44.2 pts) et la Russie (43.2 pts). L’EPFL gagne donc ce tournoi pour la première fois, avec son équipe composée de Csaba Forro (capitaine), Adrien Bolens, Thibaud Humair, Xavier Mettan, William Moreno et Gaëtan Wuilloud.

Au delà des points et des classements, toutes les équipes ont pris beaucoup de plaisir à débattre et échanger des idées lors de cet événement. Car, comme cela a été souligné lors de la cérémonie de clôture par le Professeur Jean-Philippe Ansermet, la vraie gagnante du tournoi est la collaboration scientifique au niveau international.

Le comité d’organisation tient à remercier les sponsors de l’IPT 2013 : L’EPFL et en particulier les Relations Internationales, la Faculté des Sciences de Base et la Section de Physique. Mais également le Consulat honoraire de la Fédération de Russie à Lausanne, IMC financial markets & asset management, Camille Bloch, et la Société Valaisanne de Physique qui ont permis à cet événement d’avoir lieu.

Auteurs:Nicolas Durussel, +SPE EPFL Source:Promotion des études EPFL
Partager: