Actualités IC | Informatique et communications

Remonter à la source des rumeurs ou des épidémies

© Photos.com

13.08.12 - Un chercheur de la Faculté Informatique et Communications a développé un algorithme capable d’identifier l’origine d’une information circulant sur un réseau, ou d’une maladie à propagation épidémique. Une méthode qui pourrait également s’avérer utile aux enquêtes criminelles.

Remonter à la source. Les enquêteurs de tout poil savent à quel point la tâche peut se révéler ardue. Paradoxalement, elle l’était peut-être moins dans les «anciennes» organisations criminelles de type mafieux, dont la structure hiérarchique ressemblait, peu ou prou, à un arbre généalogique.

Aujourd’hui, calquée sur le modèle d’internet, la grande criminalité s’organise en réseaux. Nœuds et connexions nombreuses démultiplient la complexité des structures, rendant d’autant plus difficile l’identification d’une source. Pedro Pinto, post-doctorant au Laboratoire de communications audiovisuelles de l’EPFL, est toutefois parvenu à mettre au point un algorithme qui pourrait s’avérer un précieux allié pour ceux qui doivent se livrer à de telles investigations, que ce soit dans un contexte criminel ou dans toute enquête faisant intervenir des réseaux. Ses recherches sont publiées le 10 août dans les Physical Review Letters.

Trouver l’origine d’une rumeur sur Facebook
«Grâce à notre méthode, nous parvenons à remonter à la source de tous types d’informations circulant dans un réseau, et ce en n’«écoutant» qu’un nombre restreint de membres», explique Pedro Pinto. Un exemple : imaginez que parvienne à vos oreilles une rumeur vous concernant, véhiculée sur Facebook et diffusée à 500 personnes – vos amis ou les amis de vos amis. Comment savoir qui en est à l’origine? «En observant les messages reçus par 15 à 20 de vos contacts seulement, et en prenant en compte le facteur temps, notre algorithme est capable de refaire à l’envers le chemin parcouru par l’information et de remonter à la source», poursuit le chercheur.

Retracer la propagation d’une épidémie
La même démarche pourra être appliquée pour identifier l’origine d’un spam ou d’un virus informatique. Hors du monde virtuel, elle est en mesure, par exemple, de trouver la source primaire d’une maladie infectieuse telle que le choléra. «Nous avons testé notre méthode avec les données recueillies par le Laboratoire d’écohydrologie d’Andrea Rinaldo concernant une épidémie observée en Afrique du Sud, reprend Pedro Pinto. En modélisant les réseaux de circulation d’eau, rivières ou transports humains, nous avons pu retrouver l’endroit où se sont déclarés les premiers cas.»

Il en va de même pour des actes terroristes tels que l’attaque du métro de Tokyo au gaz sarin (1995), où la circulation du poison suivait le réseau des galeries souterraines. «Grâce à cet algorithme, il ne serait pas nécessaire d’équiper chaque station de détecteurs: un échantillonnage suffirait à détecter rapidement l’origine de l’attaque et à agir avant qu’elle ne se propage trop loin», assure le chercheur.

Identifier le cerveau d’un attentat
Les données liées aux communications téléphoniques passées durant la préparation des attentats du 11 Septembre ont elles aussi fourni la base à un test du système développé par Pedro Pinto : « En reconstruisant le réseau de ces terroristes uniquement sur la base des informations parues dans la presse, notre système nous a livré trois suspects potentiels – dont l’un était le leader avéré de ces attaques, selon l’enquête officielle. »

La méthode fait donc ses preuves a posteriori. Selon Pedro Pinto, elle pourrait également être mise en œuvre dans une optique de prévention. «En choisissant judicieusement des points de contrôle, on pourrait ainsi détecter plus vite une propagation épidémique», pense-t-il. Elle serait aussi un outil de choix pour les spécialistes du marketing viral, ces publicités qui se diffusent par internet et les réseaux sociaux, dont il serait dès lors plus facile d’observer – ou d’anticiper – la circulation.

Couverture médiatique :

Libération : Un algorithme pour retrouver la source d'une info virale
Le Monde : Un algorithme pour remonter à la source des crimes, rumeurs ou épidémies
RTL : Découverte d'un algorithme pour remonter à la source de tout type d'information
Le Point : L'algorithme miracle a-t-il été découvert ?
Le Figaro : Découverte d'un algorithme "pisteur"
Europe 1 : Découverte d'un algorithme "pisteur"
Le Matin : Les maths pour identifier la source des rumeurs ou des épidémies
Tribune de Genève : Les maths pour identifier la source des rumeurs ou des épidémies
24 Heures : Les maths pour identifier la source des rumeurs ou des épidémies
RSR : L'EPFL découvre un algorithme pour remonter à la source d'une information
St.Galler Tagblatt: Formel für die Quelle von Gerüchten
Le Temps : Grâce à l'EPFL, on pourra remonter aux sources des rumeurs et des attentats
International business Times
AFP
Gulfnews
Herlad Sun (Australie)
El Pais
ABC (Espagne)
La Repubblica
La Stampa
Tages Anzeiger
20 Minuten
SF Tageschau
Der Standard
SüdKurier: Mit Mathe gegen Gerüchte und Kriminelle
Le Temps : A l'origine d'une information
24 Heures : L'EPFL remonte à la source des rumeurs
ICT journal : Un algorithme développé à l'EPFL retrouve la source des rumeurs
Gizmodo : Un algorithme qui met à mal la rumeur !
France Culture : Une formule mathématique pour remonter aux sources des informations
RS I: Un algorithme pour retracer l'origine d'une rumeur
Gigaom: An algorithm for tracking viruses to their sources
Journal du Dimanche : Découverte d'un algorithme "pisteur"
Wired: Multi-tasking algorithm hunts epidemic, crime or rumour source with little data
New Scientist: Cellphone-style algorithm reveals cholera source
Technology review.com: Network Theory Breakthrough Reveals The Origin Of Outbreaks
France culture : Une formule mathématique pour remonter aux sources des informations
RTS1 : tracer la source des rumeurs et des épidémies

  • Auteurs:
  • Emmanuel Barraud
  • Alexandra Walther
  • Source:
  • IC | Informatique et communications
Retourner à la page précédente
Alumni
Olivier Glauser
Diplôme
Master en Informatique et systèmes de communication 1994
Parcours
1994 - 1996 HP
1996 - 1998 Phillippe Moris
1998 - 2005 MBA Universite de Harvard
2005 - 2009 ROTH Cl Partners
Fonction
Directeur général de Streamboat Ventures, Pékin

Contacts

Olivier Gauser
Steamboat Ventures
222 Hu Bin Road, Shanghai 200021
Tel: 86 (21) 2308 1800
olivier.glauser@steamboatvc.com
A3 EPFL
Rolex Learning Center
Case postale 122
1015 Lausanne 15
Tel: +41 (0)21 693 24 91