Share: 
© 2016 EPFL

12.02.16 - "Projet, histoire, construction. Nouveaux regards sur le patrimoine récent", cycle de conférences organisé conjointement par le TSAM et Docomomo Switzerland

Documenter la production architecturale du XXe siècle par une connaissance matérielle minutieuse et définir des stratégies pour sa conservation fondées sur des instruments critiques et opératoires appropriés : tel est le double objectif que partagent l’organisation internationale Docomomo* et le laboratoire TSAM de l’EPFL**, qui accueille le siège suisse de l’association depuis l’automne 2015. Organisé conjointement par le TSAM et Docomomo Switzerland, un premier cycle de conférences souhaite restituer les multiples potentiels de la sauvegarde du patrimoine bâti moderne et contemporain, avec un regard qui se situe à la croisée de l’histoire de l’architecture et celui de la pratique du projet dans l’existant. Accueillies par la « Project Room » d’Archizoom à l’EPFL, les interventions font état d’une thématique qui ne cesse d’évoluer, profitant d’un réseau de connaissances élargi et assurément pluriel.

La production de l’architecture du XXe siècle, autrefois controversée, se profile aujourd’hui comme une référence, voire une véritable source d’inspiration pour la génération des jeunes architectes suisses qui redécouvrent le courant « brutaliste » et sont littéralement fascinés par un langage architectural rigoureux, issu de la répétition savante des éléments constructifs, typique de la production du second après-guerre. Phénomène saisissant, cet élargissement du champ patrimonial par une reconsidération des œuvres récentes sera le véritable fil rouge du cycle de conférences, qui s’ouvre le 3 mars prochain avec l’intervention Adaptive Reuse. Modernity Towards a Better Future d’Ana Tostões, professeure à l’Istituto Tecnico de Lisbonne et présidente de Docomomo international. Comment actualiser les enjeux climatiques dans l’architecture africaine des années 1950-1960 ? Peut-on sensibiliser à l'importance du patrimoine moderne, tout en respectant les cultures locales de pays au passé colonial récent ? Les impératifs du développement durable sont-ils compatibles avec une rénovation respectueuse des qualités des bâtiments ?
Vaste et multiple, l’éventail des thèmes abordés se révèle dans le projet dans l’existant, et ce bien au-delà des frontières suisses. De la restauration monumentale de l’icône qu’est l’Unité d’habitation de Marseille (François Botton, 23 mai) aux intelligentes transformations d’un patrimoine bâti de caractère plus ordinaire de l’agence Lacaton et Vassal (Florian De Pous, 14 mars), les stratégies sont les plus diverses. Confrontés à la restauration-transformation de l’ensemble Kongresshaus-Tonhalle à Zurich – œuvre emblématique d’Haefeli-Moser-Steiger – les bureaux Boesch architekten et Diener & Diener (2 mai) nous livrent une démonstration probante par sensibilité et pragmatisme, une synthèse remarquable des paradigmes de la sauvegarde du patrimoine moderne.
Le regard ouvert et curieux qui nourri le projet dans l’existant touche aussi l’histoire de l’architecture qui cherche à explorer des sujets nouveaux avec des outils d’investigation tout aussi inédits : qu’il s’agisse de la (Mise en) Œuvre de la production de Le Corbusier à travers sa représentation dans le cinéma et la télévision (Véronique Boone, 18 avril), ou de la très attendue monographie sur Fritz Haller, figure incontournable de l’architecture industrialisée (Laurent Stalder, 30 mai), la richesse de l’architecture du XXe siècle se dévoile et se déploie.

www.docomomo.ch
http://tsam.epfl.ch
http://archizoom.epfl.ch

Author:Giulia MarinoSource:Laboratory of Techniques and Preservation of Modern Architecture
Share: