Partager: 

24.02.16 - Le futur président de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a été nommé ce matin par le Conseil fédéral, qui a confirmé la proposition du Conseil des Ecoles Polytechniques Fédérales (CEPF). Le professeur Martin Vetterli prendra ses fonctions le 1er janvier 2017, succédant à l’actuel président, le professeur Patrick Aebischer.

Président du Conseil national de la recherche du Fonds national suisse et professeur en systèmes de communication à l’EPFL, l’ingénieur Martin Vetterli, 58 ans, est un brillant chercheur, un enseignant accompli et un fin connaisseur du paysage suisse de la formation et de la recherche. Il a été nommé par le Conseil fédéral à l’issue d’un processus de sélection mené par le Conseil des EPF. Le professeur Vetterli a été proposé à l’unanimité par le Conseil des EPF.

Né à Soleure le 4 octobre 1957, Martin Vetterli a suivi sa scolarité et effectué sa maturité dans le canton de Neuchâtel. Ingénieur en génie électrique de l’ETHZ (1981), diplômé de l’Université de Stanford (1982) et docteur en sciences de l’EPFL (1986), Martin Vetterli a enseigné à Columbia University comme professeur assistant puis associé. Il a ensuite été nommé professeur ordinaire au département du génie électrique et des sciences de l’informatique de l’Université de Berkeley, avant de revenir à l’EPFL en tant que professeur ordinaire à l’âge de 38 ans. Il a également enseigné à l’ETHZ et à l’Université de Stanford.

Ses activités de recherche centrées sur le génie électrique, les sciences de l’informatique et les mathématiques appliquées lui ont valu de nombreuses récompenses nationales et internationales, parmi lesquelles le Prix Latsis National, en 1996. Il est Fellow de l’Association for Computing Machinery et de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers et membre de la National Academy of Engineering (NAE) notamment. Martin Vetterli a publié plus de 170 articles et trois ouvrages de référence.

Ses travaux sur la théorie des ondelettes, utilisées dans le traitement du signal, sont reconnus par ses pairs comme étant d’une portée majeure, et ses domaines de prédilection, comme la compression des images et vidéos ou les systèmes de communication auto-organisés, sont au cœur du développement des nouvelles technologies de l’information. En tant que directeur fondateur du Pôle de Recherche National « Systèmes mobiles d’information et de communication », le professeur Vetterli est un fervent défenseur de la recherche transdisciplinaire.

Martin Vetterli connaît l’EPFL de l’intérieur. Alumnus de l’Ecole, il y enseigne depuis 1995, a été le vice-président chargé des relations internationales puis des affaires institutionnelles de l’Ecole entre 2004 à 2011, et doyen de la Faculté informatique et communication en 2011 et 2012. Aujourd’hui, en parallèle à sa fonction de président du Conseil national de la recherche du Fonds national suisse qu’il occupe depuis 2013, il dirige le Laboratoire de Communications Audiovisuelles (LCAV) de l’EPFL.

Martin Vetterli a accompagné plus de 60 doctorants en Suisse et aux Etats-Unis pendant leur thèse et se fait un point d’honneur de suivre l’évolution de leur parcours au plus haut niveau, académique ou dans le monde entrepreneurial.

L’ingénieur est l’auteur d’une cinquantaine de brevets qui ont conduit à la création de plusieurs startups issues de son laboratoire, comme Dartfish ou Illusonic, ainsi qu’à des transferts de technologie par le biais de vente de brevets (Qualcomm). Il encourage activement les jeunes chercheurs à poursuivre ces efforts et commercialiser les résultats de leurs travaux.

«C’est un immense honneur de reprendre le flambeau des mains de Patrick Aebischer, a déclaré Martin Vetterli. L’EPFL est une magnifique Ecole, dont la réputation sur un plan international est impressionnante. Je me réjouis de poursuivre le développement de cette institution et de l’amener plus loin encore».
Patrick Aebischer s’est dit «très heureux de pouvoir remettre les clés de l’Ecole à un homme aussi talentueux et éminent. J’ai une totale confiance en Martin, que je connais bien.»

Sous la présidence de Patrick Aebischer (2000-2016), l’EPFL s’est profondément transformée. Elle est passée de moins de 5000 étudiants en 2000 à plus de 10'000 étudiants en 2015 et le nombre de professeurs qui y enseignent a plus que doublé. Selon les principaux classements académiques, l’EPFL fait aujourd’hui partie des 10 meilleures écoles d’ingénieurs en Europe et des 20 meilleures universités au monde dans les domaines de l’ingénierie.
Martin Vetterli prendra ses fonctions comme président de l’EPFL le 1er janvier prochain. Il a été élu pour un mandat de quatre ans, renouvelable.

---

Contact pour plus d’informations :
Madeleine von Holzen, porte-parole de l’EPFL
madeleine.vonholzen@epfl.ch tel +41 79 305 86 25

Liens
Communiqué du Conseil fédéral
Matériel de presse (photo, CV, documents)
Page internet du Prof. Vetterli à l’EPFL
Conseil des EPF: à propos de la procédure de nomination

Auteur:Mediacom Source:Mediacom
Partager: